Come Prima, de Sophie Simon (éditions Anne Carrière)

Une balade dans les ruelles de Rome, des glaces qui fondent au soleil, une histoire d’amour à l’italienne, il n’en fallait pas plus pour me faire craquer! J’ai dévoré ce petit livre de 188 pages, que je situerais quelque part entre le monologue de théâtre, la psychanalyse, la comédie romantique et le drame psychologique. ALire la suite « Come Prima, de Sophie Simon (éditions Anne Carrière) »

Le Linceul, de François Dubreil (éditions Pierre Téqui)

Avec Le Linceul, je renoue avec le roman historique, laissé de côté depuis un moment déjà, alors que j’affectionne tout particulièrement ce genre. Je réalise en écrivant ces lignes que les trois précédents livres que j’ai présentés étaient précisément des romans historiques, mais pour la jeunesse, j’y avais donc bien moins d’intérêt personnel. Le LinceulLire la suite « Le Linceul, de François Dubreil (éditions Pierre Téqui) »