L’anomalie, de Hervé Le Tellier

Prix Goncourt 2020

Les deux romans que je viens de finir sont tous deux finalistes du Renaudot, et mériteraient aussi bien l’un que l’autre de le décrocher… Il s’agit de L’anomalie d’Hervé Le Tellier, et de Histoire du fils, de Marie-Hélène Lafon. Je vous présente ci-dessous L’anomalie, qui fait également partie du dernier carré pour le Goncourt. Le Renaudot et le Goncourt seront tous deux remis dans quelques jours, le 30 novembre, à 30 minutes d’intervalle comme le veut la tradition. Mon objectif est donc de vous avoir parlé du second livre d’ici là!

Imaginez-vous dans un parc d’attractions futuristes (exemple au hasard, le Futuroscope, j’y étais le mois dernier et il se prête assez bien à la situation), assis au fond d’un siège qui vous enferme la tête les bras le corps, des lunettes 3D sur le nez, une voix d’outre-tombe qui vous annonce que vous allez vivre une expérience existentielle unique en son genre, une musique d’ambiance qui rappelle La guerre des étoiles… C’est à peu près ce que nous propose de vivre le dernier roman d’Hervé le Tellier, dans un savant et brillant mélange des genres entre polar, science-fiction, mathématiques et métaphysique …

Résumé

Comment réagiriez-vous si vous appreniez demain que l’avion Paris-New-York dans lequel vous avez voyagé trois mois auparavant, vient à nouveau d’atterrir, avec à son bord les mêmes passagers qui vous accompagnaient lors de votre vol, y compris… Votre propre double?

Voici la toile de fond sur laquelle Hervé Le Tellier bâtit une intrigue à la fois incroyable et captivante. L’action se déroule essentiellement sur le sol américain, au cœur des services secrets et de l’élite scientifique qui se démènent à la fois pour trouver une explication rationnelle à cette aberration, et pour gérer toute ses implications politiques et sociales. Les faits ont lieu en 2021, dans le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui, que Le Tellier décrit avec une justesse mordante (voir une irrévérence goguenarde lorsqu’il s’agit de certains dirigeants, que l’on reconnaît entre mille!) Cela donne au texte un réalisme saisissant qui persuade le lecteur de se prêter au jeu du récit et de tenter cette invraisemblable expérience intellectuelle.

Le vertige de l’existence

Sur les 243 personnages « clonés », on suit les destins croisés de neuf en particulier. Citons au hasard : un tueur en série irréprochable, une redoutable avocate d’affaires, un chanteur nigérian, un architecte vieillissant, et cet écrivain, Victor Miesel, auteur d’un best-seller au titre évocateur : « L’anomalie », qui a tendance à s’exprimer par aphorismes et dont l’humour nonchalant dissimule ses profondes désillusions sur l’existence. Il nous rappellerait presque quelqu’un…

Après s’être demandé comment un tel cataclysme a pu arriver, se pose la question de savoir comment vivre avec. Deux corps et une seule identité? Ou deux identités pour une seule personne? Qui précède l’autre et quelle est notre origine? Qu’est-ce qui détermine l’existence? Que choisit-on de sa destinée? Autant de questions sous-jacentes à cet imbroglio entre roman d’anticipation et science-fiction. Le Tellier donne un second souffle à l’existentialisme dans ce récit servi par un sens de l’absurde sans faille.

Oulipo toujours

Je crois qu’il faut préciser, vue le contexte plutôt propice à enflammer l’opinion, que le projet de son roman n’est pas une énième théorie farfelue mêlant complots, extraterrestres et sauces aux aliens. Hervé Le Tellier, en digne mathématicien et membre de l’OuLiPo (OUvroir de LIttérature POtentielle), nous entraîne avec brio sur son terrain de prédilection, fait de jeux de mots et de miroirs, exercices de style et mises en abyme… Cette fois il pousse la barre encore plus haut et nous invite à une expérience de pensée singulière, celle d’envisager l’invraisemblable, notre propre non-existence. J’ai particulièrement adhéré à l’exercice, qui au-delà des questions métaphysiques inévitables qu’il engendre, s’avère sur le plan intellectuel, absolument vertigineux … et jubilatoire !

Un roman à découvrir d’urgence donc, qui vous plongera dans une autre dimension fascinante. Sans oublier que c’est avant tout un jeu de l’esprit. Ou pas.

Petit bonus : l’énigme de la dernière page, que je n’ai pas réussi à déchiffrer entièrement… Si vous avez des idées je suis preneuse!

Pour en savoir un peu plus, retrouvez ici ma chronique sur L’anomalie publiée sur le magazine littéraire Viabooks

L’anomalie, Hervé Le Tellier – éditions Gallimard (327 pages)

***

Publié par Rue des Lettres

Rêveuse accro aux livres. Maman 3x, comblée et débordée! Un jour j'aurais une librairie. Et une cave à vin...

3 commentaires sur « L’anomalie, de Hervé Le Tellier »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :